Chercher blog.fr

  • Une Bastille ne se réforme pas, elle tombe

    La lettre de Gérard CHAROLLOIS le dimanche 26 octobre 2014
    TEL 06 76 99 84 65
    Du principe de réalité à celui de conviction.
    Faut-il réformer ou abolir la torture, l’esclavage, la peine de mort, la chasse, la tauromachie ?
    D’aucuns penseront que les faits sociaux, les mœurs,les institutions ne peuvent évoluer que progressivement, par petits pas, de réformes en variations, les amenant par étapes à des mutations nécessaires et à des disparitions qui font la civilisation.
    Par pusillanimité, les esprits prudents se garderont de s’exposer dans une contestation trop radicale, pour leurs temps, préférant cultiver la « modération », le centrisme frileux, le compromis permanent.
    D’autres, choisissant la clarté, le courage de déplaire aux gens de biens ennemis du mieux, affirmeront des positions éthiques iconoclastes.
    Ils expliqueront que face à la torture, il ne s’agit pas de réduire la durée des supplices, que face à la peine de mort, la guillotine n’est pas un progrès dans l’art de couper un homme en deux, que face à l’esclavage, il est vain de reconnaître un jour par semaine sans servitude.
    Le militant de mieux posera en principe l’abolition de ce qui génère souffrance et avilissement des victimes et des bourreaux.
    Bien sûr, on peut souhaiter que les enfants soient préservés du traumatisme moral de voir agoniser un taureau ensanglanté, mais l’essentiel est de mettre un terme aux tourments infligés à un être sensible.
    Il est souhaitable d’obtenir des dimanches sans chasse, mais, d’un point de vue éthique, l’important est de développer chez les humains les qualités premières qui leur feront renoncer à associer leur plaisir et la mort d’un animal.
    Et cela, l’opinion publique ne peut que le comprendre, d’où les menées malhonnêtes des lobbies contre ceux qui osent énoncer des valeurs qui dérangent les conformismes.

    Face aux réformes, aux petits pas, aux évolutions, les crimes des hommes ont toujours été bien gardés.
    Torture, esclavage, peine de mort, n’ont jamais été réformées.
    La chasse, mort loisir, la corrida, mort spectacle, ne se réformeront pas davantage.

    Les lobbies, bastilles assiégées, victimes de fièvres obsidionales, ne concéderont jamais rien et ne reconnaîtront jamais en leurs antagonistes des interlocuteurs respectables.

    Le parlement ne votera pas l’interdiction d’accès des enfants dans les arènes.
    Le parlement ne votera pas l’interdiction de la chasse le dimanche.
    Une bastille ne se réforme pas.
    Elle tombe.

    Et paradoxalement, nous pouvons nous réjouir de cette incapacité des grands crimes à s’adapter aux changements de la société.
    Nous ne voulons pas plus d’une « chasse durable », d’une « tauromachie durable » que de génocides, d’obscurantismes durables.

    En ne voulant rien concéder, les lobbies se condamnent à ce que nous attendons d’eux : leur disparition.
    Comment ?
    Il faut savoir qu’un lobby tient l’Etat par des procédés sournois, par des jeux d’influences, par des démarches occultes auprès des politiques, manoeuvres leur assurant la servilité des pouvoirs.
    Leur influence leur permet d’imposer leurs lois et de frapper d’ostracisme leurs contestataires.
    Mais cette mainmise mafieuse est aussi fragile qu’elle est absolue.
    Le jour où s’inverse le rapport des forces, où la digue craque, c’est la concession perpétuelle.
    Depuis des décennies, la chasse Française refuse farouchement toute adaptation aux conditions matérielles et morales de la société nouvelle et quelques avancées obtenues par les protecteurs des animaux et de la nature ne résultent nullement de concertations, de tables rondes, d’un dialogue de dupes, mais de centaines d’arrêts du conseil d’Etat et de la cour de justice de l’union européenne.
    Le législateur Français n’a reconnu le droit de non-chasse dans les territoires à associations communales de chasse agréées que par contrainte d’un arrêt de la cour européenne des droits de l’homme et cette reconnaissance formelle s’apparente plus à des entraves méprisables.
    La chasse de nuit des oiseaux d’eau n’est qu’un braconnage incontrôlable et non sélectif.
    Les chasseurs veulent tirer des tétras dans les hautes pyrénées et perdurent à tuer des alouettes, des grives, des bécasses, malgré l'’impérieuse nécessité de sauvegarder les oiseaux migrateurs.
    Ils délirent sur la nocivité des petits carnivores sauvages et contre les grands prédateurs, révélant leur inculture.
    Pour l'’heure, ils sévissent contre la biodiversité et violent les principes démocratiques en imposant au pays leurs choix contre la volonté de la majorité de la population.
    Le processus est identique du côté des tortionnaires de taureaux qui, avec la complicité de l’Etat, bafouent la liberté d’expression des défenseurs du vivant, en les violentant impunément et en les harcelant judiciairement.

    Les lobbies de la mort exercent présentement une dictature de fait en France.
    Contre eux, nous devons tenir le langage clair de la résistance.
    Certes, la montée actuelle des maléfiques valeurs « pétainistes » leur garantit, un temps encore, bien des occasions de générer souffrances et massacres. Les peuples, oublieux des leçons du passé, sont souvent rappelés à cette vérité première :
    « les mauvais sentiments ne peuvent faire qu’'une mauvaise politique » et il advient que l'’Histoire délivre de bien cruelles déconvenues.
    Abolir la chasse, la tauromachie, c’'est extirper la pulsion de mort.
    Les résignés qualifieront d’'utopie cette élévation de la conscience, élévation qui dépasse le seul cadre du rapport à l’animal et à la nature.
    Je réponds, après d’'autres, que l'’utopie n’'est pas l’'irréalisable,mais l'’irréalisé.

    Pour la torture, l'’esclavage, la peine de mort, la chasse, la tauromachie un seul appel aux consciences éveillées :
    Abolition !
    Gérard CHAROLLOIS
    CONVENTION VIE ET NATURE
    MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE
    POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

  • demain Dimanche à 17h15 sur M6

    =>http://www.coulisses-tv.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=4870:%E2%80%9C66-minutes%E2%80%9D-d%C3%A9nonce-le-massacre-des-dauphins-aux-%C3%AEles-f%C3%A9ro%C3%A9-ce-dimanche-sur-m6-vid%C3%A9o&Itemid=396
    Et =>=>http://www.express.co.uk/news/nature/527176/Dolphin-whale-Japanese-embassy-protest
    ET =>=>=> http://www.dimanche-sans-chasse.fr/appel_dimanche_sans_chasse.pdf

  • Dr vet Jacqueline Peker "Mes rencontres avec des Homéopathes Remarquables"

    :idea:=>http://www.editions-narayana.fr/Mes-rencontres-avec-des-Homeopathes-remarquables-Jacqueline-Peker/b16152

  • Besoins nutritionnels spécifiques des NAC ("nouveaux animaux de compagnie")

    NACTONIC

    MICRONUTRITION ANIMALE.

    Les besoins en vitamines et minéraux des Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC) sont de mieux en mieux identifiés. Le cochon d’Inde par exemple, est très sensible au manque de vitamine C car il est incapable de la synthétiser alors que ses besoins sont de l’ordre de 30 a 40 mg par jour. 1 mesure de NACTONIC lui apporte plus de 10mg de vitamine C naturelle immédiatement assimilable.
    De même, les tortues terrestres et aquatiques présentent souvent un déficit en vitamine A, une carence qui se traduit par de l’inappétence et des lésions oculaires. 1 mesure de NACTONIC tous les 2 à 3 jours comble aisément ce manque.
    Tous les constituants de NACTONIC sont issus du monde vivant et n’ont subi aucune transformation ni aucun traitement agressif (stérilisation, irradiation, raffinage).

     Les algues marines apportent les oligo-éléments tels l’iode, le magnésium, le potassium …
     L’algue d’eau douce, la Spiruline, contient plus de 60% de protéines assimilables avec tous les acides aminés indispensables ; elle est particulièrement riche en fer, béta-carotène, précurseur de la vitamine A, en vitamine E et en vitamine B12.
     Le noyau végétal se compose d’huile de germe de blé (vitamine E), de levures (acides aminés et vitamines du complexe B), de vitamine C obtenue à partir de d’acérola, cerise des caraïbes à 3 noyaux, d’éleuthérocoque, un buisson épineux surnommé «arbuste du diable » et stimulant du système immunitaire, de ginkgo biloba «l’arbre éternel » actif sur les fonctions respiratoires, puissant oxygénateur cérébral, du souci (calendula), source de vitamine A. Les OPC (oligomères procyanidoliques) sont présents. Découverts récemment, à base de pépins de fruit (raisins), les OPC optimisent et protègent la vitamine C et constituent un rempart efficace contre l’augmentation des radicaux libres.

    Le bénéfice de ces apports se traduit par un appétit plus soutenu, une régulation du transit intestinal, une mobilité accrue, un dynamisme retrouvé.

    Les NAC, à tous âges, grâce à NACTONIC, assimilent leur part de micro-nutriments (vitamines, oligo-éléments, minéraux), sans surcharges ni toxines supplémentaires. Elaboré en harmonie avec le monde vivant, NACTONIC représente l’aliment complémentaire idéal pour redynamiser leur énergie vitale et optimiser leur état de santé.

    Z.A. Les Laurons - La Ruche - Bât 2 – 30 allée Pierre Louis Guilliny - 26110 NYONS
     04.75.26.20.24  04.75.26.32.00  biodalg@wanadoo.fr * www.biodalg.comNACTONIC

    MODE D’EMPLOI

    Pour les élevages de rats :

     Mâles adultes : 3 à 4 mesures par jour pour 10 rats selon la taille
     Femelles adultes : 2 à 3 mesures par jour pour 10 rats selon un seuil de poids de 350g.
     Rats jeunes : 2 mesures par jour pour 10 rats
     Femelles en gestation / lactation
    : 1 mesure et demie par rat
     si + de 10 petits : 2 à 2 mesures et demie par rat.

    Hamsters : 1 mesure rase / hamster
    Cochons d’inde : 1 mesure et demie à 2 mesures selon la taille

    Lapins standards : 2 mesures
    Lapins nains : 1 mesure et demie
    Lapins toy : 1 mesure

    Souris : ½ mesure
    Gerbille : 1 mesure

    Furets jeunes : 2 mesures rases par jour
    Furets adultes de plus d ‘1 Kg
    : 3 à 4 mesures rases par jour

    1 mesure = 0.7 gr

  • NON aux exterminateurs à but lucratif : pour la gestion des biotopes par des ECOLOGISTES qualifiés

    =>Pourquoi tiens, les mafioso municipaux, vous les conviez jamais, les écologistes qualifiés????
    =>la solution passe, non pas par des pâtés de ragondin! mais par un simple aménagement des berges explicité sur le sîte "humanité et biodiversité"
    => aucun merdia tel celui ci ne fera passer l'info :
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2014/10/24/La-chasse-aux-embacles-et-aux-ragondins-2092656et

  • Dimanche SANS chasse

    =>=>=> http://www.dimanche-sans-chasse.fr/

  • "Régulateur de la Biodiversité" tire sur des enfants

    =>http://www.ladepeche.fr/article/2014/10/24/1978596-isere-groupe-enfants-touches-tirs-plomb-chasseurs.html
    =>=>=> STOP CHASSE: DANGER PUBLIC
    www.france-sans-chasse.org

  • Tous à SIVENS demain

    =>=>=> http://eelv.fr/2014/10/19/un-bus-au-depart-de-toulouse-pour-sivens-journee-de-mobilisation-nationale-du-25-octobre/

  • Gale traitement naturel

    => du dr vet Alain Boutonnet: NEEMEX

    Le Neemex est composé d’huile de Neem, d’huiles essentielles et de savon noir.

    L’huile de Neem est obtenue à partir des graines de l’arbre de Neem : extraction par pression à froid.

    L’arbre, appelé aussi Margousier ou Lilas des Indes peut atteindre 30 mètres de haut. I

    Il a été exporté en Afrique, aux Caraïbes et dans toutes les régions chaudes de la planète.

    Véritable « pharmacie du Village » tout est utilisable : feuilles, fruits, écorces, racines.

    Le Neem sous différentes formes s’est révélé efficace dans un grand nombre de maladies : paludisme, maladies respiratoires, dysenterie et dans les troubles cutanés d’origine bactérienne ou parasitaire.
    Nous avons essayé avec succès l’huile de Neem dans le traitement des:idea: gales chez le chien (gale auriculaire chronique en particulier) chez les ovins, les caprins, les porcins.

    =>Chez le cheval, le Neemex s’est révélé très intéressant en tant que répulsif naturel, dénué de toute toxicité pour éloigner les mouches, taons, moustiques : pulvériser 1 fois par jour pendant 5 jours une solution obtenue à partir de Neemex et d’eau tiède à parties égales.

    =>Dans un milieu infesté de tiques, ou s’il y a suspicion de gales (acariens), pulvériser toujours le Neemex pur la 1ère fois et diluer à 50 % les fois suivantes.

    Dès que le cheval a été mouillé (pluie ou bain), renouveler l’application : 1 application par jour (50 À 100 ml sur les zones infestées) pendant 4 ou 5 jours, puis 1 fois par semaine.

    Pour les chiens et les chats : 2 pulvérisations par kg ainsi que sur la litière.
    1 fois par jour pendant 5 jours, puis 1 fois par semaine.

    =>Bovins, ovins, caprins : 1 application par jour (50 à 100 ml sur les zones infestées) pendant 4 ou 5 jours, puis 1 fois par semaine.

    Le Neemex est sans danger pour l’utilisateur : en Inde et en Afrique le Neem est utilisé pour fabriquer du savon, du dentifrice, et des pommades désinfectantes et cicatrisantes.

    Ses principes actifs bloquent le cycle hormonal de l’insecte, perturbant ainsi sa croissance et sa mue, l’adulte ne peut plus se nourrir normalement.

    C’est un cadeau de la nature, actif contre plus de 200 insectes, les acariens, les champignons, les bactéries.

    =>=>=> C’est une véritable alternative aux traitements chimiques qui intoxiquent le sol, les plantes, les animaux et les êtres humains.

  • TDAH: trouble de déficience d'attention et hyperactivité: enfants, chiens, chats, chevaux, volailles...

    MICRONUTRITION ANIMALE

    L’alimentation industrielle calcule les besoins d’un organisme vivant en fonction du prix de revient des différents composants, de leur possibilité de stockage et de conservation, de la marge brute dégagée et des exigences physiologiques de l’animal. L’ensemble aboutit à une ration techniquement correcte, mais sans vie.
    Les chercheurs spécialisés en médecine préventive chez l’homme sont d’accord sur un point majeur : tout se joue au niveau de la cellule, quel que soit l’organe qui la contient (foie, muscles, cerveau). Il existe deux catégories de cellules : les procaryotes qui sont à la base de micro organismes appelées bactéries et les eucaryotes qui constituent la structure de tous les autres règnes vivants.
    La cellule eucaryote se compose de nombreuses structures fonctionnelles différentes appelées organites. Les mitochondries sont des organites contrôlant la respiration cellulaire. Certaines cellules en contiennent des milliers. Les mitochondries assurent la production de l’A.T.P :« la monnaie énergétique universelle qu’utilise la cellule pour effectuer tous les travaux nécessaires à son maintien en vie ». (Prof. Castronovo).
    Le rôle des mitochondries est tellement important qu’on peut parler aujourd’hui de « médecine mitochondriale ». Si les mitochondries sont en veilleuse, le stress oxydatif augmente, des enzymes disparaissent, des molécules sont détruites, la cellule se flétrit et meurt plus rapidement. C’est le début du vieillissement accéléré ou de toute une série de troubles graves, de maladies dégénératives, comme l’arthrose, la cataracte, le diabète, les staphylococcies, le développement de certains types de tumeur.
    L’agression cellulaire par le mécanisme du vieillissement, par les maladies, le stress, l’alimentation industrielle donne naissance au stress oxydatif.
    L’alimentation doit préserver l’intégrité fonctionnelle d’un maximum de cellules. Il faut toujours avoir à l’esprit que la cellule est une formidable usine où se déroulent des milliers de réactions à chaque seconde. Agir sur seulement un secteur, une étape par une hormone ou une vitamine isolée, c’est risquer l’explosion.
    Pour endiguer cette explosion, la cellule a besoin de nutriments nobles, essentiels : les anti-oxydants. L’organisme en fabrique, mais seul, il sera débordé tôt ou tard ; d’où l’intérêt des compléments alimentaires de qualité pour tous les animaux domestiques.
    Nul ne conteste le bien-fondé de ces compléments, le problème réside dans le choix des nutriments.
    Nos compléments ont été élaborés avec une grande exigence au niveau du choix et de la qualité des différents composants qui entrent en synergie. Pour éclairer notre démarche, examinons en détail le métabolisme de la vitamine E, l’histoire et les caractéristiques de la spiruline.

    La Vitamine E

    Il y a encore quelques années, on parlait d’une vitamine simple, l’alpha tocophérol, indispensable au bon fonctionnement du muscle et de la sexualité, et protectrice vis à vis des phénomènes oxydatifs des vitamines A et C. Aujourd’hui, nos connaissances ont progressé mais il reste encore une grande marge d’inconnu. Huit composants sont recensés à ce jour au sein de 2 familles :
    alpha, bêta, gamma, epsilon tocophérols et alpha, bêta, gamma, epsilon tocotriénols.
    La famille tocotriénol est l’une des formes performantes de la vitamine E :
    « elle peut pénétrer la barrière cérébrale et protège les cellules du cerveau de certains radicaux toxiques » La vitamine de synthèse est avant tout l’alpha tocophérol : consommée en quantité trop importante, elle déséquilibre l’absorption du gamma tocophérol et des tocotriénols.
    La vitamine E présente dans les produits BIODALG provient de l’huile de germe de blé et de la spiruline et mets à la disposition de la cellule toutes les familles vitamines E.

    La Spiruline

    C’est une algue microscopique d’eau douce très riche en acides aminés indispensables, en fer, en calcium, en magnésium, en oligo-éléments : c’est une des plus anciennes formes de vie sur la terre; elle est le ciment et le socle de toutes nos formules.

     LES CINQ REGNES DU MONDE VIVANT

    Il est nécessaire de replacer la Spiruline,algue bleue-verte du groupe des cyano-bactéries, dans son règne précis : les monères (du grec moneres :simple ). Les monères comprennent les bactéries et les cyano-bactéries ; ces organismes sont formés de cellules procaryotes c’est à dire de cellules ne possédant pas de noyau véritable ni d’organites entourés d’une membrane. Les quatre autres règnes du vivant : protistes, végétaux, mycètes, animaux sont composés de cellules eucaryotes, c’est à dire de cellules comprenant des organites entourés d’une membrane, un noyau contenu dans une enveloppe nucléaire, une membrane externe et chez les végétaux une paroi rigide .
    La cellule procaryote est plus petite que la cellule eucaryote, sa paroi bactérienne est plus rudimentaire et de composition moléculaire différente. Les procaryotes ou bactéries sont plus nombreux que les autres règnes réunis, ils sont apparus il y a 3,5 milliards d’années et représentent la première forme de vie sur terre.
    Ils sont essentiels au développement des végétaux (recyclage de la matière organique). Le règne animal ne peut vivre sans le végétal, donc si le règne des bactéries disparaît, toute vie sur terre disparaît. Par contre, les bactéries peuvent continuer leur chemin sans les autres règnes, elles étaient seules durant des centaines de millions d’années, se sont adaptées à toutes les situations et représentent le socle de toute la biosphère.

     HISTOIRE ET METABOLISME DE LA SPIRULINE

    Les cyanobactéries apparues il y a 2,5 milliards d’années sont des organismes photoeutotrophes, dotés d’un mécanisme de photosynthèse identique à celui des végétaux. Le terme « photoeutotrophe » signifie que ces organismes utilisent la lumière comme source d’énergie pour synthétiser des glucides, des lipides et des protéines. Les cyanobactéries sont des êtres unicellulaires microscopiques vivant en colonies, ils se reproduisent par scissiparité :une bactérie donne naissance par division répétée à une colonie de cellules identiques. Mitose et méiose n’existent pas chez les procaryotes.

     LA CELLULE PROCARYOTE MEMOIRE VIVANTE DE LA CELLULE EUCARYOTE

    La cellule procaryote a évolué, évolue et évoluera. Le règne des protistes (algues, protozoaires, protistes fongiformes) a émergé il y a 1,5 milliards d’années. Les premiers protistes sont des organismes unicellulaires évolués. Par rapport aux monères, ils ont un noyau différencié, des mitochondries, des chloroplastes, divers organites, une paroi protectrice. Ils se reproduisent par voie asexuée, mais pour certains également par voie sexuée (mitose et méiose apparaissent). De l’évolution du monde des protistes découle le règne des mycètes, des végétaux, des animaux, avec des cellules spécialisées groupées en tissus, systèmes et appareils.
    La cellule procaryote a donné naissance à la cellule eucaryote :
    Quand ? Comment ? Pourquoi ?
    C’est une des interrogations fondamentales de la biologie cellulaire et moléculaire. Deux hypothèses sont retenues aujourd’hui :
    • l’origine autogène : tout part de l’intérieur de la cellule par spécialisation de membranes internes,
    • le contrat endo-symbiotique, hypothèse séduisante et porteuse de sens : une cellule plus importante héberge une cellule plus petite, et chacune se spécialise. C’est ainsi que les mitochondries, à l’origine, ont peut être été digérées ou ont peut être parasité une cellule procaryote et que le contrat s’est établi : la cellule offre le gîte, la mitochondrie offre un mode sophistiqué et performant d’utilisation de la molécule d’oxygène. C’est la respiration cellulaire avec une production d’énergie bien supérieure à « l’ancien système » et c‘est aussi un bel exemple de mutualisme.
    Les deux hypothèses ne sont pas inconciliables, l’essentiel pour nous reste la lecture de l’évolution de la vie sur terre. Tout est mouvement, adaptation, évolution.

     –« SEULE LA VIE ENGENDRE LA VIE »

    Deux conséquences en découlent.
    • La vision classique et étroite du parasitisme est bouleversée :le parasite peut coopérer et permettre à « l’hôte de franchir des paliers évolutifs décisifs » (Prof. C. COMBE).
    • La molécule de synthèse ne possède ni le passé, ni les clefs de la molécule contenue dans une cellule procaryote, elle sera acceptée temporairement et éliminée rapidement.

    Etude d’un syndrome exemplaire

    En médecine humaine, le syndrome du TDAH, trouble de déficience de l’attention hyperactivité, est actuellement un trouble du comportement qui touche des millions d’enfants et d’adultes en Amérique du Nord et en Europe. Délinquance, abus de drogues tolérées (alcool, tabac, médicaments), ou interdites (stupéfiants), instabilité affective et professionnelle, comportements agressifs et asociaux, violence verbale et physique, tels sont les grands symptômes du TDAH.
    L’animal est concerné et le sera de plus en plus :
    • Certains chevaux enfermés dans quelques mètres carrés, soumis à un régime alimentaire riche en sucres rapides, contenant des pesticides et des O.G.M, pauvres en enzymes, en bio-catalyseurs et en fibres.
    • Certains chiens soumis à la pollution urbaine (pots d’échappement) et dans l’incapacité de faire un exercice physique convenable.
    • Les chats passant leur journée sur un radiateur et nourris avec des croquettes stérilisées.
    • Les volailles enfermées en nombre dans des cages étroites, éclairées en permanence et incapables ou de se coucher ou de se déplacer à leur guise.
    La liste est loin d’être exhaustive, tous ces animaux peuvent développer des troubles physiques (coliques, obésité, emphysème, diabète…) ou psychiques (agressivité, peurs inexplicables, tics, automutilation, difficulté de concentration et d’écoute) analogues sur certains points au TDAH de l’homme.
    En médecine humaine les traitements conventionnels reposent sur l’utilisation de psycho-stimulants : Ritaline, dexédrine (dextro-amphétamine). Un chercheur anglo-saxon a écrit : « vouloir donner de la Ritaline aux personnes atteintes de TDHA, c’est comme changer de siège à bord du Titanic ».
    De tous les travaux en cours, il ressort que ces troubles graves du comportement sont liés à un déficit en vitamine C, vitamines du complexe B, certains acides aminés et acides gras essentiels (acide arachidonique, DHA) ; les variations brutales de la glycémie sont également impliquées. Le pic glycémique conduit à une libération brutale d’insuline, suivie d’une hypoglycémie compensatrice avec augmentation rapide du taux d’adrénaline, responsable du comportement agressif.

    Des chercheurs ont montré l’efficacité de méthodes simples pour lutter contre ce syndrome :
    • Hygiène de vie et exercice physique : l’entraînement, la promenade chez l’homme comme chez les animaux augmentent l’assimilation de l’oxygène par les poumons, le flux sanguin au niveau du cerveau et la libération de dopamine, phénomène très bénéfique.
    • Le rééquilibrage de la ration alimentaire quotidienne par des compléments.
    Dans des études récentes, diverses combinaisons de plantes ont été comparées : deux plantes et une algue d’eau douce ont donné les meilleurs résultats.

    Le Ginseng, Le Ginkgo biloba, la Spiruline,
    Végétaux & algue de référence

    La combinaison Panax quinquefolium – Ginkgo biloba a amélioré plus de 65% des patients. Plusieurs équipes ont constaté une amélioration de 81% de divers symptômes du TDAH lorsque des enfants atteints prenaient UN GRAMME DE SPIRULINE PAR JOUR. (Torres-Duran et al., Vadiraja et Al , et Sevulla et Al.).
    L ‘Eleuthérocoque (Ginseng de Sibérie), le Ginkgo biloba, la Spiruline constituent la base de nos préparations.
    Comment quelques grammes de « poudre verte » peuvent –ils résonner avec une telle intensité dans un organisme vivant ? La préservation du travail des mitochondries, l’aide à la résistance des membranes de la cellule, le renforcement de la protection du noyau, tels sont les grands axes qui ont guidé la création de nos compléments alimentaires.
    Les informations qui nous parviennent des propriétaires, les comptes rendu des scientifiques expérimentant les traitements naturels, nos propres expérimentations et résultats, constituent pour nous un réel encouragement et nous confirment le bien fondé de nos choix initiaux : mettre à la disposition de tous les animaux des micro nutriments de haute qualité issus du monde vivant.

    LA PRODUCTION DE SPIRULINE
    La Spiruline se cultive facilement, mais toutes les cultures ne donnent pas le même résultat. Les conditions de température, de PH, d’hygrométrie, d’ensoleillement sont primordiales. Notre fournisseur de spiruline arrive à cultiver une algue dans des conditions climatologiques quasi identiques toute de l’année, car l’unité de culture est toute proche de l’équateur. Séchée à basse température en flux continu, soustraite à tout stress environnemental avec un système original permettant une exposition maximale à la lumière, l’algue bleue-verte se multiplie dans des conditions idéales. L’analyse qualitative et quantitative prend alors sa pleine signification. Nous avons retenu dans nos critères de sélection une mesure de référence : la quantité de béta-carotène en mg/kg. La vitamine A existe chez les végétaux sous forme de béta-carotène ou provitamine A, le stockage a lieu au niveau du foie.
    1500 à 2000 mg/kg tel est le chiffre moyen de béta-carotène obtenu. C’est plus du double que la plupart des spirulines présentes sur le marché.

    Z.A. Les Laurons - La Ruche - Bât 2 - 26110 NYONS
     04.75.26.20.24  04.75.26.32.00  biodalg@orange.fr * www.biodalg.com

Footer:

Le contenu de ce site wed appartient à une personne privée, blog.fr n'est pas responsable du contenu de ce site.